Feuilles

Mes amies sont des feuilles
Dont l'arbre est le recueil,
De leurs bourgeons verts,
Sortiront des fruits amers.

La fraîche brise du printemps,
S'étiole et ne dure qu'un temps,
Remplacé par la chaleur de l'été,
Et l'arbre, de mes amies s'est paré.

La sève de la vie monte à sa cime,
Sur mes amies le vent d'été s'échine,
Pourtant, soudain, la brise fraîchit,
Son souffle froid force et s'aigrit.

L'automne est là, mes amies se meurent,
Leur départ m'éblouit par leurs couleurs,
Mes amies sont parties, emportées par l'hiver,
Leur vie me semble n'avoir débuté qu'hier.

L'arbre démuni, maintenant dégarni,
Lance ses branches vers le ciel comme un cri,
Dans l'espoir du retour des baux jours,
Il s'habille et se pare d'un blanc velours.

Mes amies sont des feuilles,
Dont l'arbre abrite le cercueil,
À la vie l'arbre renaît,
De leur restes il se repaît.


© 2000 Christian Martin
 
 
Index